Relic Hunter Zero

Vous aimez comme moi, les jeux d’actions et les indépendants ?

Alors bienvenue dans Relic Hunter Zero.

 

Relic Hunter est un petit jeu d’action rogue-like, développé par Rogue Snail et édité par Zueira Digital, qui va vous en faire baver.

 

Vous êtes donc un chasseur de trésor, un peu l’Indiana Jones de l’espace, qui a pour but de traverser plusieurs monde pour tuer et libérer la galaxie  du terrible Commandant Ducan !

Pour vous aidez dans votre quête vous avez la possibilité de réunir des morceaux d’artefact qui une fois complétés vous octroie de petit bonus qui vous aides dans votre aventure, enfin aventure c’est vite dit, car une fois mort c’est retour au vaisseau mère et vous recommencerez tout à zéro.

relichunterszero-2015-08-24-00-01-00-99

Mais il y a un petit plus, entre chaque monde vous allez pouvoir dépenser un peu d’argent dans des boutiques qui vous permettent d’acheter et de débloquer des objets qui vont se retrouver dans votre QG pour pouvoir partir à l’aventure un peu plus équipé à chaque fois.

 

Côté graphisme on est plutôt bien servie avec du pixel art qui ne fait pas mal aux yeux, le design des personnages et des ennemies est donc très sympa, en général le jeu est très coloré et on se retrouve souvent face à un feu d’artifice de particule à l’écran.

 

Le gameplay reste simple à prendre en main, (mais comme on dit souvent « Easy to learn, hard to master ») une barre de bouclier qui se recharge seule si on ne se fait pas toucher et puis notre barre de vie qui elle ne se recharge pas, du moins pas sans kit de soin !

 

A cela vient s’ajouter plusieurs armes de différents calibre avec chacun leurs munitions, la gestion des munitions est d’ailleurs très importante quand l’on débute,  des petites armes de poing basique jusqu’au sniper qui permet de tuer en un coup la plupart des ennemies du jeu.

Le jeu s’accompagne également d’un mode 2 joueurs local qui est toujours sympa pour découvrir ce jeu entre amis ou avec un membre de notre famille.

relichunterszero-2015-08-24-00-02-31-00

Mais comme vous le savez, je suis un homme de goût et vous vous doutez bien que le jeu ne s’arrête pas là !

Et oui, la grosse particularité de ce jeu est son code, qui est libre et disponible sur le forum officiel, accompagné de nombreux tutoriel (en anglais pour le moment je ne sais pas si ils sont dispo dans notre langue)  pour créer ses propres personnages, armes, ennemies, reliques, vous avez compris le truc, il n’y a pas vraiment de fin à proprement parlé et en plus d’être un bon jeu qui peut vous faire passer du bon temps, il peut aussi être un bon moyen de vous faire découvrir les joies du code.

 

Conclusion : Pour la modique somme de zéro euro vous vous retrouvez avec un jeu complet, beau, sympa à jouer, qui en plus possède un code source totalement libre qui vous permets de faire travailler votre imagination !

Le jeu est bien entendu disponible sur Steam.

What time is it ? It’s ADVEN .. oh crap i’m dead.

Rust, ce jeu à mi chemin entre un Minecraft Hardcore et un WarZ en bien mieux.

Rust est un jeu de survie dans un univers post-apo, après que les bombes ait touché le sol, seul les cerfs, les sangliers, les loups, les ours et quelques poules et autres lapins ont survécu.

Au millieu de tout ça, vous, a poil, totalement nu comme un vers, avec un paquet qui ne ferait pas envie aux seuls eunuque qui aurait survécu, vous partez caillou à la main pour survivre et reconstruire un semblant de civilisation, bon pour le moment y’a pas encore de perso féminin dans le jeu vous allez devoir faire avec ce que vous trouverez ….

Le jeu étant en Alpha il n’est pas du tout fini et pourtant il propose énormément de possibilité de craft (Arme, vêtement, outil…) de construction (Mur, sol, escalier, herse) et de mort possible. De la simple mort de faim, en passant par la balle perdu? depuis le haut de la montagne, tout en oubliant de regarder son taux de radiation et de finir comme un pauvre gars de Tchernobyl.

Pour commencer dans ce jeu vous serez obligé de vous cacher et de ne pas faire trop de vague pour ne pas vous prendre une rafale d’un sombre inconnu qui passe par la avec son M4 et son équipement full kevlar.

Image

Même si ça peut sembler très très frustrant de se faire tuer alors que l’on cherche juste à tuer un cochon à coup de pistolet à silex, du moment que l’on est un peu mieux équipé on reproduit le même schéma que subit en arrivant sur le serveur, on tue tout ce qui passe, sans distinction de taille de forme ou d’équipement !

Malgré le fait que le jeu ne soit qu’en Alpha et qu’il change pas mal de jour en jour, je pense pouvoir assurer qu’il vaut bien ses 19€ sur Steam. (Attendez pas une promo. Les promos sont impossibles sur les jeux en early acces steam 😉 )

Archiasse Gamepad

The tablette que quand tu la vois tu te dis (enfin je me suis surtout dis) « OMGWTFBBQ il me la faut »

Et je l’ai eu …. Ouais … Je l’ai eu, déjà elle a quoi de plus cette tablette ?

C’est une tablette 7″ avec une CPU 1.6GHz dual core, qui tient bien la route avec les gros jeux et qui possède une sortie mini HDMi que je n’ai pas pu tester faute de matériel, oui mais, cette tablette à beau être très jolie, bien performante pour son prix (150€ environ) ça n’en reste pas moins du Archos, quand on prend en main la tablette on dirait que l’on prend en mains la console portable la moins ergonomique au monde, problème de joystick mal placé et trop glissant qui peuvent donner très vite mal aux pouces, gâchettes L et R qui peuvent ne plus fonctionner pendant un moment sans raison apparente, batterie qui ne tiendra pas 48H en veille, tout cela emballée dans le plastique chinois qui gagne haut la main le prix du plastique le plus cheap du moment. On a seulement l’impression de tenir un jouet, bien que l’objet soit très beau. Maintenant parlons de ce qui me dérange le plus sur cette tablette,

La partie logicielle, qui tourne sous Android 4.1, ce qui n’est pas mal, aucune mise à jour depuis que je l’ai eu en aout, ou alors elles corrigent tellement peu de problèmes que je ne l’ai pas vu, un logiciel de mapping de touche plutôt pratique, mais qui reste encore bien en dessous de ce que l’on pourrait attendre avec de nombreux bug au rendez-vous, le mapping qui disparraît subitement, il faut alors re-cliquer sur le bouton pour pouvoir re-importer le mapping, l’import-export de « map » se fait pour le coup super facilement et ça c’est quand même un bon point. Le tactile qui peut gérer 5 points, mais qui bug quand on appuie sur 3 touches différentes, alors que quand je pose 3 doigts je n’ai pas de problème, un petit bug qui peut arriver très souvent c’est si on clique sans faire glisser un bouton et qu’il se bloque au milieu de l’écran en ne bougeant plus, même en quittant l’application et qui nous forces à reboot la tablette. Grace à cette tablette j’ai pu aussi apprendre que certain constructeur faisait passer le stockage interne comme une carte SD, oui donc tout Android est installé sur un système de stockage qui se fait passer pour une carte SD, chose que je n’aurais pas vu avec le système de fichier de base Archos vu que lui nous le montre comme « Stockage interne », vous allez dire que c’est n’est pas génant, mais moi je ne trouve juste ça pas pratique.

Petit détail en plus, j’ai dû renvoyai la tablette au SAV à cause d’un problème, au bout de 3 semaines

J’attends que je ne sois plus sous garantie pour pouvoir installer dessus un Firmware custom, je pense que la stabilité de la tablette ne peut en être que meilleurs.

Si je peux vous donner un seul conseil dans ma vie, ça serais « Fuyez Archos, pauvre fou »

 

Truand 2 la Mafia

 Mafia II, tout commence quand votre famille émigre au USA pour vivre le rêve américain, vous (Vito) et votre pote Joe casser une vitrine pour se faire un peu d’argent de poche, vous vous faites choper… Après quelque années à l’armé pour laver vos mœurs d’antan, vous rentrez chez vous, Joe vous accueille et commence déjà à vous parler de petit boulot pour les « Affranchies »…

 

Ce jeu m’a bluffé au niveau de son scenario, il nous envoies dans la vie d’une petite frappe dans les années 44 et on suit sa montée (ou descente) vers les enfers des familles et des magouilles à la sicilienne, avec un gameplay très réaliste, comme dans Mafia premier du nom, comme le simple faite de ne pas dépasser les limitations de vitesse sous peine de prendre une petite amende. Ces petites touche de gameplay qui nous immerges un peu plus dans le jeu nous occulte presque le faite que l’on joue plus à un film interactif plus que à un jeu genre GTA like. Car même si on est bien libre d’aller et venir braquer les magasins au coin de la rue pour se faire un peu d’argent et voler un costume juste après on remarque bien que le jeu ne nous laisses que peu liberté. On se lève, on répond au téléphone, on va faire un bout de l’histoire, on va dormir. Voilà une journée comme une autre dans Mafia II.

 

En bref, ce jeu est bon, très bon, un scénario de fou malade, un gamplay réaliste qui nous immerges encore plus dans l’histoire folle de Vito. Je vous le recommande rien que pour l’histoire qui va vous faire pleurer et rire. Et surtout pleurer.

Dota2

Toujours en phase de test privé DOTA2(Defense of the Ancients) le MOBA cultisime fait peu parlé de lui j’ai donc décidé de lui dédier un article, mais … c’est quoi un MOBA et DOTA ?

Un Moba est un nouveau genre de jeux en ligne qui a fait son apparition avec Dota.
L’acronyme anglais MOBA signifie : « Multiplayer Online Battle Arena », c’est à dire en version française : « combat d’arène multijoueurs en ligne ».
Et DOTA et un « dérivé » de WARCRAFT3, donc si vous y voyez des ressemblances ne chercher pas plus loin, pour faire plus simple DOTA à donné League Of Legend. On avance en équipe de 5 pour détruire avec ses « sbires », envoyé par l’ordinateur, dans l’ordre, les tourelles ennemies puis son innibiteure, qui permet après destruction de faire
apparaître des SuperSbires, et on fini par la destruction du Nexus adverse qui annonce la fin de la partie.
Mais alors DOTA2 c’est League Of Legend ?
Hé non DOTA2 est différent sur plusieurs point, tout d’abord DOTA intègre un système de cycle Jour/Nuit qui influe sur notre champs de vision et sur les attaques de certains « champions », comme Night Stalker qui gagne en vitesse. On ajoute à ça des
runes, de régénération, invisibilité, double damage et haste, que l’on peut stocker dans des « bottles » et qui offre un avantage non négligeable face à l’ennemie.
Si vous jouer à LoL vous allez avoir un sentiment de déjà vu avec certain champions et au niveau de la communauté qui à part rager sur les nouveaux ne fais pas grand chose.
Un point de plus pour DOTA qui se place dans un univers plus adulte, a l’instar de LoL ou quand l’on tue un ennemie le corp disparaît comme par magie
dans DOTA une petite flaque de sang reste pendant quelque seconde, et le level designe accentue ce coté adulte qui donnerais presque à LoL un coté cartoon.
Le jeu possède comme dans LoL un coté stratégique, si on ne joue pas en équipe on perd, le mieux est d’avoir une team.

Les +
Le système Jour/nuit
Le coté beaucoup plus mature
Les champions varié

Les –
Le temps de réaction des personnages
Certain champions qui ont un avantage de base
L’impossibilité de surrender (abandonner)

Conslusion personnelle :
Moi qui n’aime pas League Of Legend, j’ai un peu plus aimé DOTA2 avec son coté moins cartoon et les petits truc de gameplay en plus qui peuvent retourner une partie.

Welcome Home !!!

Salut les gens, je ne sais pas encore comment vous êtes arrivé ici, et je ne sais pas encore si vous allez rester…

Mais pendant que vous êtes encore là, je me présente, Alexis 18 ans lycéen à temps partiel qui passe néanmoins le plus clair de son temps sur son ordinateur.

Passionné d’humour bas de gamme.

Je suis un Nordiste avec un pseudo qui déchire du poney. Et je vous dis bonne chance si vous avez le courage de repasser ici \o/